Institution J-B Thiéry

Témoignages des FAMILLES

Mme SCHNEIDER
Je suis la maman d'un jeune adulte autiste de 20 ans. Comme beaucoup de parents je ne souhaite qu'une chose c'est l'épanouissement et le bien être de mon enfant. L'autisme étant une maladie extrêmement complexe, il faut le plus tôt possible mettre en place une prise en charge adaptée et s'entourer de professionnels. Si j'étais restée seule, je me serais très rapidement trouvée démunie et désorientée face à mon fils.
Même si le placement de celui-ci, dans un IME dès l'âge de 8 ans fut difficile pour moi dans un premier temps, je ne regrette rien aujourd'hui, car c'est à partir de là qu'il a progressé.
D'un enfant sauvage et replié sur lui même totalement dépourvu de communication verbale nous sommes passés à un jeune adulte calme et posé avec qui nous pouvons aujourd'hui sans aucun problème avoir une vie sociale et ouverte vers l'extérieur (sortir, aller au cinéma, faire des courses, aller au restaurant) des choses aussi simples que cela peuvent être très très difficiles à faire avec une personne autiste.
Mais ce "combat" était loin d'être fini car malheureusement la prise en charge dans un IME prend fin quand l'enfant arrive à l'âge de 20 ans. Les années passent très vite, la question que se pose  souvent les parents : " que va t-il devenir si demain je ne suis plus là?"
Et il faut tout recommencer, prendre son bâton de pèlerin et aller frapper à la porte des établissements pour adultes. Et là : surprise couplée d'énormes angoisses : la demande est beaucoup plus importante que l'offre, il manque énormément d'établissements.
Une chance inouïe s'est présentée : un nouvel établissement allait ouvrir ses portes en janvier 2013.
Lors de ma première visite avec cette équipe nouvelle je me suis demandée si je ne rêvais pas car j'avais trouvé une équipe à l'écoute de ma situation et désirant aller dans la continuité de la prise en charge de mon fils. Ne pas s'endormir sur les acquis et continuer à faire progresser mon fils.
Et là je dis :CHAPEAU!!! Car peu ont cette philosophie.
L'association J B THIERY a su s'entourer d'un nombre suffisant de professionnels compétents pour arriver à concrétiser ce projet. Je n'ai pas assez de mots pour les remercier car aujourd'hui mon fils est heureux, épanoui et nous, parents sommes soulagés.

Mme BONTEMPI
En tant que maman de Virginie, résidante de la MAS de Moyen depuis le 4/01/2013,
je tiens à vous faire part de mon contentement concernant la structure qui me fait penser à de petits appartements où chacun aime se retrouver.
Le bien-être de ma fille est mis au premier plan. L’accompagnement est personnalisé et la sécurité est assurée. L’ambiance est conviviale et détendue au niveau des repas et l’instant « café » pris dans le salon de l’unité est un réel moment de détente.
La communication est efficace en ce qui concerne les relations famille/enfants/personnel, le suivi du projet personnalisé de ma fille est de qualité.
Je félicite le personnel pour son engagement, son écoute et la motivation au service de ma fille.

Mme BILL
Je suis la maman d’une jeune femme de 25 ans qui a intégré la Mas de Moyen début janvier 2013.
Sur un laps de temps de trois mois, les progrès de ma fille sont remarquables notamment sur le plan de l’acuité et de l’éveil.
Les besoins de la personne autiste sont au centre de tout. Un panel d’activités complet est proposé aux résidants .Ils bénéficient en permanence d’un encadrement étroit et adapté.
Lors d’un premier contact auprès de l’institution, un questionnaire d’évaluation sur les besoins et désirs de ma fille a été élaboré avec soin et précision. Je n’avais jamais rencontré cela auparavant.
Le personnel est attentif, prévenant, à l’écoute, formé et compétent.
De surcroît, la notion de partenariat est parfaitement évidente avec la famille, à ma plus grande satisfaction.
Quel renouveau pour les parents !

Mr et Mme HUMBERT
Désarmés, perdus par le comportement, les attitudes d'un enfant de 2 ans qui ne parle pas, qui fait de nombreuses colères, qui s'automutile, nous avons sur les conseils d'un pédiatre fait vérifier son audition. Ensuite son comportement n'évoluant pas nous nous sommes tournés vers le CMPP (Centre Médico Psycho Pédagogique). Pierre a eu des séances de psychomotricité pendant un an et en parallèle, son admission à l'école maternelle à mi-temps s'est avérée être  un échec. Il a ensuite intégré l'hôpital de jour où il eu une prise en charge de type psychanalytique. Bien qu'étant à l'écoute, l'équipe ne nous donnait pas de diagnostic. Nous étions de plus en plus désemparés ; son état n'évoluant que très peu, nous avons adhéré à l’association « autisme France », association  débutante (avec une association partenaire à Metz) à l'époque qui nous conseilla un psychiatre et une équipe qui évalua notre enfant selon les critères internationaux de l'autisme (CIM10). « Autisme sévère », bien que rude à entendre, enfin un diagnostic!!! Pierre a 9 ans!!!
Ce fut pour nous un mieux car nous avons mieux compris le handicap de notre fils et nous avons pu avoir une attitude plus adaptée  en nous documentant. Cependant, Pierre grandissait et n'avait toujours de prise en charge éducative.
La question de l'avenir nous préoccupait, la prise en charge en hôpital de jour s'arrête à 16ans et après s'avançait le spectre de l'hôpital psychiatrique. Pierre a 11 ans et nous cherchons un IME pouvant l'accueillir. Après avoir visité plusieurs structures, il pu intégrer  l'IME de JB Thiery où enfin une prise en charge de type éducative est mise en place. Notre choix s'est porté sur cet établissement car il était ouvert aux méthodes spécifiques à l'autisme bien que ne les pratiquant que partiellement (ce qui était déjà énorme à l'époque  vu le retard en France sur ces méthodes). Malgré l'adolescence et ses
difficultés, Pierre fait de nombreux progrès.
Nous avons adhéré à l'association des parents de JB Thiery qui nous a beaucoup soutenus quand le moral fléchissait et nous nous sommes engagés dans les instances participatives de l'établissement. Grâce à la volonté des professionnels et à l'opiniâtreté de l'association des parents, la prise en charge a évolué et la question d'une structure pour adultes s'est rapidement posée. Pierre a 20ans et est alors en amendement CRETON. Il y a de nouveau urgence pour une solution pérenne pour lui (et pour les autres jeunes). Pierre vieillit et nous avons beaucoup d'angoisses quand à son avenir...... Le projet de création  de la MAS de Moyen  se concrétise et est porté avec énergie à plusieurs reprises par les différents acteurs et décideurs de l'institution auprès des instances publiques. Pierre fêtera ses 30ans cette année à Moyen. Nous pouvons enfin envisager l'avenir avec un peu plus de sérénité…

Mme RIFFAULT
Jonathan est le dernier de la famille. De par son comportement (stéréotypies, mises en
danger), il a toujours nécessité une attention particulière et permanente.
En tant que maman d’un enfant autiste, ma préoccupation première est de trouver une solution
adaptée pour mon fils qui est actuellement dans un IME (Institut Médico Educatif) en
amendement CRETON.
La réponse à mon besoin est de trouver une structure pour mon fils afin qu’il ne soit pas une charge
pour son frère et sa sœur. Aujourd’hui le manque de structures pour des adultes autistes
est énorme et je suis soulagée qu’il soit aujourd’hui sur la liste d’attente pour la MAS de Moyen,
où il pourra s’épanouir et évoluer comme tout adulte dans le respect de ses droits.



 

 

<< Retour