Institution J-B Thiéry

1900 à nos jours

 

AN XII
Photo Le 18 Thermidor an XII, le Préfet confie à la congrégation des Sœurs de Saint Charles, l'administration de la maison du Refuge, située 56, rue des 4 Églises à Nancy et qui prend le nom de "Maison de Secours".

1900
5 religieuses de la Congrégation des Sœurs de Saint Charles prennent possession des bâtiments de l'Asile Jean-Baptiste Thiéry, avec 54 enfants.
Cette congrégation, constituée en 1679 trouve son origine dans la Maison de Charité, fondée en 1652 par un laïc Joseph Chauvenel.

1908
Après l'achat de diverses propriétés mitoyennes, l'asile s'agrandit: construction de plusieurs services (les chamois, les furets / la cuisine et l'infirmerie).

1914
Un troisième pavillon est créé en prolongement de la façade pour devenir une salle des fêtes.

1918
Les enfants et les religieuses se replient sur Honfleur où ils resteront près de 11 mois.

1920
Photo L'asile qui ne recevait pas des enfants atteints de maladies somatiques va recevoir des handicapés mentaux graves, mais "améliorables". Il devient alors nécessaire pour la Maison de s'agrandir et le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle décide de créer en 1925 un poste de neurologue chargé de s'occuper de l'enfance inadaptée: le Professeur Cornil.

1930
On fête le trentenaire de la maison qui accueille environ 300 enfants.
Le Professeur Cornil fut remplacé par le docteur Meignant.

1936
Pose de la première pierre de la Chapelle.

1937
Une clinique d'une capacité de 200 lits est inaugurée. Elle accueille des enfants atteints de maladies chroniques, les handicapés mentaux restant dans les anciens bâtiments: la Chênaie, les Chamois, la Sapinière, la Ruche et les Biches.

1941
L'asile prend le nom d'Hospice. ~établissement J-B Thiéry devient une clinique médicale infantile.

1950
Photo Le cinquantenaire de la Maison donne lieu à de grandes réjouissances. On a calculé qu'à cette époque 12 300 enfants avaient séjourné à J-B Thiéry, certains durant plusieurs années.

1957
Un centre médico-pédagogique vit le jour avec un groupe scolaire composé de 12 classes. C'est une nouvelle étape dans l'éducation des enfants. Depuis cette date, l'institution est devenue un centre médico-pédagogique et un centre pour polyhandicapés.

1964
Création de "L'Association maison hospitalière Saint Charles", qui comprend en annexe l'institution J-B Thiéry.

1970
Acquisition d'une nouvelle maison où l'on installe, après remise en état, l'Institut Médico-Professionnel (I.M.PRO pour jeunes filles de 14 à 18 ans). On complète l'ensemble architectural par la construction d'un bâtiment qui regroupera les classes et les ateliers. On achète la maison "La Volière" à Moyen.

1974
Ouverture du premier service de neuropsychiatrie sous l'impulsion du professeur Tridon, destiné au court séjour pour observation et cure.

1976
Les religieuses de Saint Charles qui assumaient la direction de l'établissement cèdent leur place suivant leurs souhaits à une direction laïque. L'éducation nationale prend en charge sous contrat simple, dix enseignants du groupe scolaire. Cette décision fait suite à la Loi d'Orientation sur les personnes handicapées de t 975.

1981
Les religieuses de Saint Charles quittent l'institution.

1988
Une mission d'inspection conjointe DDASS/ DRASS pose le principe d'une restructuration. Création de l'Association de parents dans le but de permettre aux parents d'apporter leur contribution au fonctionnement de l'Association.

1990
Le redéploiement de la psychiatrie modifie la capacité globale de l'Association, par une diminution de 80 lits et places.

1993
Trois établissements distincts sont créés. Achat du bâtiment de la MAS Maxéville.

1996
Nomination des 3 directeurs respectifs de ces établissements. Ouverture de la MAS Maxéville.

1997
Photo Signature de la "Charte Associative" constitutive d'une culture commune, à destination de tous les acteurs concourant à la vie des enfants, des adolescents et des adultes pris en charge dans les établissements de l'Association "Institution J-B Thiéry". Un vaste programme de travaux est lancé en vue d'améliorer la qualité de l'hébergement des résidants. Quelques grandes réalisations :

  • Réfection complète de la cuisine
  • Création d'une pharmacie centrale, d'une buanderie, d'une lingerie
  • Création d'un Self
  • Construction d'une chaufferie.

2000
L'Association fête son 100ème anniversaire en septembre.

2004
Création d'un groupe d'enfants autistes à l'IME. Construction de la MAS de Commercy.

2005
Photo Rénovation des lieux de vie à l'IME et à l'EEP.

2006
Renouvellement de l'équipe de Direction de l'Association.
Ouverture de la MAS de Commercy en juillet. La MAS de Maxéville fête ses 10 ans en septembre.

2007
Mise en place de la démarche d’évaluation interne dans l’ensemble des établissements.

2008
Signature d’un CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) interdépartemental, avec les préfets de Meuse et de Meurthe-et-Moselle.

2010
Création de l’Espace Saint-Nicolas (transformation de la chapelle).

2011
Ouverture du SESSAD Polyhandicap (adossé à l’EEP).
Extension de l’Accueil de Jour de la MAS de Maxéville.

2012
Projet Associatif.

2013 / 2014
Ouverture de la MAS de Moyen de 24 places.

2015
Signature d'un C.P.O.M pour 2015/2019. Avec autorisation de l'A.R.S. Lorraine pour adaptation des structures permettant l'accueil des personnes ayant un Trouble du Spectre Autistique à l'I.M.E. et à la M.A.S. Commercy.